Sociedade Brasileira de Dermatolodia

Anais Brasileiros de Dermatologia

GO TO

ISSN-e 1806-4841

7

dias para responder ao Questionário Online

Acesso Restrito:


Associado da SBD, caso tenha esquecido sua senha, solicite-nos.

Login como assinante

7

dias para responder ao Questionário Online

Acesso Restrito:


Assinantes devem se logar utilizando o e-mail cadastrado como login. Se não possuir, ou não lembrar o seu login e senha, Solicite Aqui!

Associados da SBD

Volume 14 Número 1




Voltar ao sumário

 

Artigos originais

Bactériologie de la réaction lépreuse tuberculoide


JOSÉ M. M. FERNANDEZ1

1Professor Agrégé a la Clinique Dermato-syphiligraphique de la Faculté Médecine. Rosaio (Argentine). Médecin du Service de Lépre de L''''Hopital Carrasco. Rosario.

Travail presenté au ler. Congrés International de Lèpre, Le Caire Mars, 1938.

 

Resumo

L''''A. a réalisé l''''étude bactériologique de 14 tas de lèpre tuberculoïde en état de réaction, et a fait dans tous les cas, la recherche du M.l. dans les lésions cutanées, dans le sang et dans les ganglions lymphatiques. Il a observé: 1 - Le M.l. est trouvé au niveau des lésions cutanées dans la plupart des tas: l''''examen est positif dans 12 cas des 14 étudiés. Le bacille parait au bord extérieur des lésions, pendant l''''étape initiale de la réaction; il y persiste un temps variable pendant la période d''''état, et il disparait toujours à la période de régression. Le nombre de bacilles peut devenir considérable, et l''''on peut même observer des "globis". La morphologie prédominante est celle du batonnet homogène, bien coloré, au commencement de la réaction, et les formes granulaires, moins acido-résistantes (formes de désintégration) à la période de déclin. 2 - Le M.l. a été recherché dans le sang de 4 de ces malades, suivant la technique de Rivas, des le commencement de la réaction. L''''un d''''eux est clairment positif, tous les autres sont négatifs. (On a vu cependant des formes très suspectes dans deux cas). A titre de contrôle on a fait la même recherche dans le sang: a) de malades de lèpre tuberculoïde sans réaction, b) de personnes saines, et c) de malades de forme lépromateuse. Dans les deux prèmiers cas (en a et b) les examens sont toujours négatifs, dans le troisième (en c) ils sont positifs. 3 - Dans les ganglinos lymphatiques, la ponction put être pratiquée seulement en 2 cas. Les examens ont été négatifs.

© 2020 Sociedade Brasileira de Dermatologia - Todos os direitos reservados

GN1 - Sistemas e Publicações